« De l’ortie au jean, il n’y a qu’un pas » par Maxine Deloffre


Blog / lundi, avril 16th, 2018

L’entreprise tournée vers l’avenir

L’entreprise alsacienne fondée par Pierre Schmitt, Velcorex, a beau exister depuis presque 200 ans, elle ne cesse de se renouveler grâce à ses idées innovantes. Parmi elles, la fabrication de jean à partir …d’ortie!

credit:mouactive La plante du futur de la mode

Pourquoi l’ortie?

Au départ, Velcorex vend ses tissus luxueux tels que le velours ou la soie aux marques haut de gamme. Mais songeant à l’avenir, l’entrepris se tourne peu à peu vers sa propre fabrication de tissus écologique 100% made in ortie.

Pourtant considérée comme une mauvaise herbe, la plante n’a strictement besoin d’aucun traitement spécifique. Elle perd son pouvoir urticant une fois récoltée.  Seules les tiges sont utilisées. Une fois traitées, ses fibres sont solides et écologiques, un réel atout pour la confection de tissu textile.

Le but de Velcorex est de se détourner de l’utilisation du coton, une matière bien moins écologique.

credit:franceinter  Veste et jean fabriqué par Velcorex

Les désavantages du coton en quelques chiffres

En effet, Pierre Schmitt, le président du groupe, a déclaré au micro de France Inter qu’aujourd’hui « pour faire un jean en coton, il faut entre 5 000 et 10 000 litres d’eau. Et d’ajouter que la plupart des gens ne s’en rendent pas compte. (…) Selon les spécialistes, entre 30 et 50 % des pesticides sur la planète sont utilisés pour la culture du coton. »



Et maintenant?

L’usine de Saint-Amarin ressemble désormais à un laboratoire d’innovations. Avec des machines imposantes, l’entreprise travaille 3 millions de mètres de tissus par an. La marque a aussi adhéré au label France Terre Textile® qui garantit, qu’au minimum, 75% des étapes de fabrication sont effectuées en France.
Pierre Schmitt prévoit de commercialiser ses vêtements ecofriendly cette année, mais l’industrie a encore des besoins concernant la production d’orties.

 

Maxine Deloffre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 10 =