Les Fashion Green Days sont organisés par Fashion Green Hub avec le soutien de réels passionnés. C’est le cas de Anne Hory, 44 ans, bénévole au sein de l’association en tant que rédactrice.

De la fast fashion…

Anne Hory - Bénévole Fashion Green Hub

Anne Hory, bénévole Fashion Green Hub

Passionnée par la mode depuis son plus jeune âge, Anne se dirige vers une formation de dessinatrice de textile. Riche d’une expérience de 10 ans en tant que visuel merchandiser et formatrice dans le retail. Elle a travaillé dans plusieurs domaines liés au textile. Les marques de décoration et la mode en font partie.

De la mise en valeur des produits, à l’optimisation de l’espace de vente, son quotidien était rythmé par la vision de l’ensemble des collections et les rencontres avec les équipes. Par dessus tout, Elle échangeait notamment avec les salariés en lien avec les clients (vendeurs, caissiers…) pour comprendre leurs comportements. Mais au fil de la journée, elle percevait des stocks de vêtements à perte de vue. Elle se rendait compte de l’ampleur des déchets et de leurs conséquences sur la faune, la flore et la planète.  Entre l’accumulation des plastiques (emballages, cintres, étiquettes…) dans les rayons ou encore dans les cabines d’essayage, elle ne souhaitait plus participer à ce phénomène négatif pour l’environnement.

 

… à un mode de vie plus durable …

Depuis plusieurs années, un intérêt pour une mode durable s’est instauré dans la vie de Anne. C’est pourquoi, en 2020, elle a décidé de mettre fin à cette aventure professionnelle. Les valeurs de l’entreprise n’étaient plus en accord avec les siennes. Aujourd’hui, elle ne souhaite plus contribuer à la détérioration de la nature et à l’asphyxie de la planète.  En effet, une prise de conscience pour le développement durable s’est faite au fur et à mesure. Même si cette thématique est d’actualité, elle n’est pas innée pour tous.

Depuis petite, Anne a une appétence pour les brocantes et la mode vintage. L’achat de produits neufs n’est donc plus possible. Elle privilégie l’achat de produits de seconde main en friperie ou via des applications mobiles comme Vinted. De plus, la réparation de vêtements n’est pas un frein. Au contraire elle pratique la couture régulièrement à base de tissu chiner pour réinventer ses propres vêtements.

 

… et une sensibilisation d’autrui

À terme, elle souhaite sensibiliser les personnes à une démarche plus raisonnable et raisonnée dans les actes d’achats, dans la manière de penser et de consommer.

Bénévole au sein de Fashion Green Hub, elle rédige des articles sur les intervenants. Son objectif, donner du sens aux projets de mode durable et circulaire. D’autre part, aider les personnes à prendre conscience des enjeux environnementaux et sociaux est important pour elle.

Créer et réparer ses propres vêtements grâce à la couture

C’est pourquoi, expérimentée dans la couture, elle souhaiterai transmettre ces connaissances au grand public. Par exemple en proposant des ateliers, ou tout autre format, pour les débutants et les fins connaisseurs. Son objectif est de mettre en avant la simplicité et la rentabilité de réparer ses propres vêtements. La pratique et la créativité sont au rendez-vous : « Faire pour apprendre ».

Camille Marcon

Camille Marcon

Alternante en communication chez Fashion Green Hub

J’apprécie donner du sens aux défis qui animent notre société.

 

 

Partager cet article sur :