LES FASHIONGREENDAYS passent en mode permanent !

LES FASHIONGREENDAYS passent en mode permanent !

Les FASHIONGREENDAYS devient pérennes et on vous explique pourquoi :

  • La crise sanitaire du COVID 19 change tout à coup tous les repères.
  • Cette crise s’ajoute à la crise Ecologique et risque d’intensifier la crise Economique.
  • Cette crise est un puissant révélateur a la fois de disfonctionnements qui ne seront plus tolérables mais aussi de solidarités et modes de fonctionnement nouveaux.
  • Nos capacités d’adaptation sont et seront mises à rude épreuve dans les mois qui viennent : nous devrons être agiles et comprendre toutes les nouvelles attentes.
  • Actuellement nous ne savons pas quand nous pourrons de nouveau nous réunir à plusieurs centaines ou milliers.
  • Pourtant plus que jamais la Mode durable et engagée a besoin de se regrouper d’être visible et de rencontrer ses consommateurs sans doute bien plus en attente
  • Nous avons besoin de réfléchir et rebâtir lentement et en continu.
  • Les Fashiongreendays deviennent donc plus nécessaires que jamais pour partager et permettre à tous d’avancer de manière solide vers une Mode moins destructrice.
  • Son Ecosystème est porteur de mille ressources : il nous faut vite les partager
  • Ils vont donc prendre une forme différente en plusieurs épisodes :

1. FashionGreenDays : Un temps de partage continu en avril et mai

Le site Fashiongreendays et nos réseaux sociaux Instagram, Facebook et Twitter vont servir de lieu de partage et de mise en avant des acteurs penseurs chercheurs faiseurs projets et jeunes marques sélectionnées par le Jury fin Mars.

2. Un Podcast « Au cœur de NORDCREA »

Celui-ci voit le jour afin d’accueillir le journal de cette période particulière vue par les membres de Nordcréa dont beaucoup sont intervenants ou exposants à Fashiongreendays.

3. Un Rendez vous en ligne en Juin

En effet, aux dates initialement prévues 17-18-19 nous commencerons à poser les briques des changements en cours en écoutant tous ceux qui ont fait des choses extraordinaires dans la Mode avec des Talks ou Table Rondes en ligne sur un thème « CRISE ET CHANGEMENT DE MODE », pour s’inscrire c’est ici.

4. Des mini rendez vous en ligne en juillet et septembre

Ceci pour continuer à ébaucher les nouveaux axes de business et mettre en avant créateurs ainsi que des jeunes start ups.

5. Une journée en ligne et/ ou en petit comité consacrée à la SECONDE VIE

Cet évènement « Location-Seconde Main -Reparation » aura lieu le 17 septembre.

6. Un Rendez vous physique les 22-23 Octobre à Roubaix ENSAIT

Si les conditions nous le permettent, un évènement physique pour partager nos « Actes qui changent tout » comme prévu.

7. Une journée en ligne et/ou en petit comité consacré au GREEN COMMERCE 

Celle-ci sera intitulée « Comment rendre ma boutique ou mon site Eco responsable » et se déroulera le 19 novembre.

Vous voulez en savoir plus

L’équipe des membres de NORDCREA qui pilote FASHIONGREENDAYS est donc « sur le pont «  et continue à travailler à distance.

Vous voulez nous aider à organiser ou créer du contenu ?

C’est très simple, il suffit de contacter Majdouline à l’adresse ci-dessous :

A propos de Fashiongreendays

Les Fashiongreendays ont été créés en 2018 afin de faire avancer la Mode vers un modèle beaucoup plus éco responsable.

Ils rassemblent chaque année 2000 professionnels engagés à Roubaix.

Retrouvez les éditions précédentes sur la Chaine Youtube Fashion Green Days.

A propos de NORDCREA

NORDCREA rassemble depuis 2015 des entreprises de Mode engagées du porteur de projet au grand groupe.

Nous sommes 200 à mener des projets ensemble comme ZERO PLASTIC , ATELIER AGILE, CONCEPTION 3D ou UPCYCLING.

Nous accompagnons les porteurs de projets et grands groupes en mode intelligence collective et avec le souci du bien commun.

Nous formons aux nouveaux mode de création durables avec les outils de Conception 3D.

Nous pilotons PLATEAU FERTILE Tiers Lieu et un Atelier de fabrication en micro séries pour nos membres.

contact@nordcrea.fr

Confinement et communication #insta

Confinement et communication #insta

Bon, je vais être honnête avec toi communication et confinement ne font pas bon ménage. Pourtant cette crise est, de mon point de vue, le moment de se connecter à ses valeurs et à sa raison d’être.

Alors oui, d’un côté, on te rappelle que c’est LE MOMENT pour être visible, pour travailler ce que tu n’as jamais fait, renforcer ta présence sur les réseaux sociaux et préparer l’après. De l’autre, on te propose de faire le point, d’apprendre à profiter de l’instant présent et de prendre le temps.

De mon côté, je te conseille d’être toi-même, de te respecter et faire ce qui te semble juste. Je soutiens ardemment le fait que l’on puisse être authentique et stratégique.

Tu es, je le sens, présent.e sur les réseaux sociaux et en particulier sur Instagram. Alors voilà quatre conseils pour optimiser ta présence et ta communication :

Communication et confinement : applique la règle des 60%, 30%, 10%

Tu seras d’accord si je dis que tu n’es pas influenceur.euse. Alors accorde 60% de ton contenu à ton expertise et assure-toi qu’il soit attractif. 30% pour ton contenu connexe, ton univers, ce qui enrichit ton histoire d’indépendant.e. Quant aux 10% restants, ils vont se rapporter à toi. Et oui ! Juste 10%…

Car le sujet d’attention, ce n’est pas Toi

Ta stratégie va s’articuler autour de l’histoire que tu vas raconter à tes followers. Tu dois apprendre à faire le lien entre ce que tu fais et ce qui a de l’intérêt pour tes clients, tes prospects. Pour ce faire, je te conseille de créer du contenu inspirationnel*. Créer tes personas** te permettra de comprendre leurs attentes, leurs problématiques, leurs espoirs, leurs rêves, leurs blocages, leurs envies, leurs désirs… Et ainsi d’optimiser la rédaction de tes posts et ta présence.

Comment et quand poster ?

Une publication a une durée de vie de 24 à 48h. Pas besoin de te faire un dessin en te disant qu’il n’y a aucun intérêt à publier plusieurs fois par jour. Privilégie des contenus travaillés et une présence constante. Concernant le Quand, même si pendant le confinement « tout le monde » est bien plus présent sur les réseaux sociaux, en fonction de ton business, tes followers auront des habitudes différentes que celles de ton copain Paulo. Alors, je te conseille de tester et d’analyser. Au fond, la communication digitale, c’est essentiellement du test and learn.

Reste authentique et favorise les interactions

Résiste aux sirènes du stress et fais ce qui te semble juste pour toi et ton business. Tes objectifs t’appartiennent. Pour rappel, conversation = conversion. Créer du lien est la clef de voûte d’une bonne stratégie. Les stories sont un bon moyen pour garder ce lien privilégié que tu as avec tes followers. Et pourquoi ne pas tester de créer ta chaîne IGTV en proposant un rendez-vous hebdomadaire ?

Mes conseils communication sont applicables avant, pendant et après le confinement. Si tu as des questions, je me ferai un plaisir de te répondre. @meningesatrois sinon tu prendre contact directement sur notre page Facebook juste ici.

*marketing inspirationnel

** Le persona est un personnage fictif qui représentera tes clients idéaux. L’exercice est à la fois ludique et très instructif. Tu peux par exemple dessiner votre persona, lui donner des caractéristiques physiques. Ensuite, tu vas analyser ses habitudes de consommation en fonction de son lieu de vie, de sa manière de se déplacer, s’il a des enfants, ses aspirations,… Cela va te permettre d’ajuster et d’optimiser ta stratégie communication et marketing.

Des lunettes nettement innovantes

Des lunettes nettement innovantes

La start-up lilloise, Nogs, créée par Laurent Albouy, propose une nouvelle façon d’appréhender l’optique : des montures démontables, modulables et personnalisable.

 

Des lunettes légères et sur mesures pour un confort idéal. Une finition haut de gamme

Nogs est une marque française, qui développe des concepts SMART & RESPONSABLE, pour le plaisir du plus grand monde : De l’enfant à l’adulte et personnalisables.

 

 

Elle est née d’une volonté de ses dirigeants de créer une entreprise qui respecte les hommes et la société et qui propose des produits alliant systématiquement l’ingéniosité et le style.

Des montures fabriquées en France, en impression 3D.

L’entreprise s’appuie donc sur différents brevets développés en interne, sur des méthodes de développement et de fabrication modernes et locales (Fablab, ou encore impression 3D), et surtout sur une bonne dose de bon sens, pour rester humain et responsable. 

La première pierre provient d’un concept de lunette révolutionnaire : MYNOGS ! Des montures 100% modulables qui offrent, à partir de quelques montures et paires de verres, des centaines de combinaisons disponibles à la maison ! La seconde se concentre sur le confort des porteurs de lunettes, et propose ainsi des montures surmesures, ultra légères : NOGS OPTIC. 

Les équipes NOGS sont en constante réflexion pour élargir l’offre et inventer de nouveaux concepts, pour le plaisir et le bien être de tous !

Le concept

Nogs propose des lunettes démontables et modulables en 4 éléments NOGS : Une monture partie haute une monture partie basse, les 2 branches et les 2 verres. La manipulation est simple et rapide comme le montre cette petite video

 

 

 

On choisit son modèle en fonction de ses gouts et de la forme de son visage.
On compose son coffret en sélectionnant ses couleurs de montures est les paires de verre pour composer son coffret.
On reçoit son coffret et on fabrique ses NOGS !
Plus on intègre d’éléments dans son coffret, plus le nombre de combinaisons augmente. Avec seulement 3 couleurs et 2 paires de verres, on dispose dé plus de 100 combinaisons différentes!

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. On peut compléter quand on le désir son coffret avec de nouveau coloris ou en intégrant des fonctionnalités supplémentaires comme les verres polarisés, la branche GPS et bien d’autres à venir. 

On peut ainsi faire vivre ses lunettes, au fil du temps, de la mode ou de ses envies!

Les coffrets NOGS fournissent 2 paires de verres solaires au tons différents et filtrant 100% des UV. La start’up fait savoir que les lunettes peuvent aussi être équipées de verres optiques à commander chez l’opticien.

Après une première collection la marque a rapidement annoncé une gamme enfant ludique et colorée.

Le design et l’assemblage est réalisé en France.

NOGS est déjà présent chez plusieurs opticiens dans les grandes villes : Paris, Berlin, Bruxelles, Barcelone, Lisbonne, Athènes, Québec et travaille à son développement sur tout le territoire français. Une marque de lunette qui participe au rayonnement de la French touch. 

D’un savoir ancestral à des collections contemporaines

D’un savoir ancestral à des collections contemporaines

 

 

Madame Lirette ou Elodie, une femme de 37 ans, 2 enfants, libre, humble, curieuse, authentique, audacieuse qui aime se dépasser.

Madame Lirette c’est un clin d’œil à son papa Gilbert, expert de la récup’ et à sa mamie Lucienne, lingère de métier qui lui a transmis son amour des draps, des tissus et son goût pour l’upcycling.

 

 

Après avoir exercé pendant 10 ans le métiers de Chef de projet Marketing à Paris, elle est aujourd’hui Recycleuse Textile, Tisserande, Couturière, Styliste, Modéliste, Entrepreneur … en Provence.  

A travers sa marque Madame Lirette, milite au quotidien pour la seconde vie des textiles, pour une mode durable et responsable aux antipodes de la Fast Fashion.

 

Une collection d’accessoires tissés à partir de textiles recyclés… mais au fait, c’est quoi la lirette?

La liretteest par définition un tissu réalisé par tissage de bandes de tissu, généralement usagées. C’est une technique ancestrale de récupération des textiles usagés née au milieu du XVI ème siècle chez les paysans qui recyclaient leurs vieux draps ou vêtements pour parer au manque de coton et de tissu. Ils les transformaient en couvertures, tapis.

Madame Lirette remet au goût du jour le tissage de la lirette, de façon contemporaine. Elle associe des fils décoratifs, mixe les couleurs, les matières, les imprimés. Elle tisse au hasard de ses collectes. Ses accessoires sont fabriqués à la main à partir de lirettes tissées une part une et toutes différentes. C’est, sans doute la magie de ses créations !

 

En coulisse, Madame Lirette nous dévoile, en toute transparence ses secrets de fabrication, car pour elle c’est la base d’une bonne relation client.

L’histoire démarre toujours par un DON…un don d’un/une amie, d’un/ d’une voisine, d’un/d’une connaissance, d’un membre de la famille ou même d’un inconnu mais qui est la connaissance de la connaissance. Un peu comme une communauté de donneurs responsables, très contents de faire un geste pour la planète.

La première chose à faire, c’est le LAVAGE. Madame Lirette lave tous les draps collectés en cycle coton à 60° en machine et les sèche à l’air libre au mistral de Provence !

Puis vient le moment du déchirage… Dans un drap, on fait plusieurs encoches de quelques centimètres. On attrape chaque petit bout de lirette et on déchire énergiquement !

Le déchirage en lirette casse les motifs des tissus, il ne reste plus que des points de couleurs. Le drap est comme ressuscité, il n’est plus associé à une époque, à un style mais considéré comme une palette graphique. 

Les étapes suivantes sont la préparation des lirettes auxquelles il faut retirer les surplus de fils, le choix des couleurs, des matières qui vont s’associer, le montage du métier à tisser et afin… le Tissage. La navette passe de droite à gauche, on rabat le peigne, la navette passe de gauche à droite, on rabat le peigne, la navette repasse de droite à gauche, on rabat le peigne et ainsi de suite.  

Enfin, la magie opère une nouvelle étoffe renaît!…

Et la lirette se transforme en création de mode ou de déco grâce à l’imagination et aux mains experte de Madame Lirette…

Comme une designer textile, Madame Lirette crée sa matière  » l’étoffe tissée  » puis la décline sur les différents modèles de sa collection suivant ses envies. Les créations s’expriment sur un style chic, éthnique, bohème, que des intemporels, persuadée, comme Yves Saint Laurent que “la mode passe et le style reste”.

 

 

La mode peut recycler les déchets issus d’autres secteurs d’activités

La mode peut recycler les déchets issus d’autres secteurs d’activités

La mode peut aider à réparer la planète et recycler les déchets issus d’autres secteurs d’activités

Lors des Fashion Green Days, vous pourrez découvrir de nombreux exemples : toiles de mongolfières (la tête dans les nuages), chambres à air de vélo (kerosene 74, la vie est belt), ceintures de sécurité (alinfini),  etc.  

Ces matériaux usagés deviennent des matières premières pour des produits de mode et de design d’intérieur

Un des types de déchets  le plus fascinant : le déchet alimentaire.

700 000 tonnes de déchets d’agrumes sont produits chaque année en Italie pour faire de délicieux jus pressés. La cellulose présente dans ces épluchures est la matière que Orange Fiber, société italienne, fondé par Enrica Arena et Adriana Santanocito, a décidé d’utiliser pour concevoir un nouveau tissu écologique ressemblant à de la soie ou de la viscose.  

13 millions de Tonnes de déchets de feuille d’Ananas par an dans le monde. Pinatex, société fondé en Espagne par Carmen Hijosa, fabrique une alternative écologique au cuir animal à partir de cette matière première.

Les fondatrices de ORANGE FIBER et de PINATEX, deux entreprises gagnantes des H&M GLOBAL CHANGE AWARD seront présents aux FASHION GREEN DAYS. Vous pourrez découvrir leurs produits et les rencontrer sur le stand de H&M.