Marque 100% green, Babyclo permet de louer les vêtements de vos bébés sans chichi et sans tracas. Valentine BRANDSTAEDT, maman accomplie à l’origine de ce projet, nous en dit plus.

Logo_Babyclo

Babyclo, la location comme vecteur d’économie circulaire

Professeure des écoles, Valentine est mère de 3 enfants. Elle se questionne au sujet de ce métier qui a fait son bonheur pendant une dizaine d’années. La raison ? L’Education Nationale est figée et peu ouverte « aux nouvelles méthodes adaptées au rythme de l’enfant comme Montessori ». Elle ne s’y retrouve plus. Finalement, elle démissionne.

Un matin comme les autres et une maman qui plie le linge de ses bambins. Une pile de vêtements trop petits qui s’accumulent sous ses yeux. Une question s’impose : comment adapter leur garde robe sans dépenser des sommes monstrueuses et ceci, dans une logique zéro déchet ?

Un constat accompagné d’une solution. Les bébés « grandissent et changent de taille de vêtements si vite qu’il est parfaitement logique de les louer ». Babyclo, qui tient son nom de « Baby Clothes », comprenez « les vêtements de bébé », est lancé en novembre 2018. Fini le stockage.

 

Eco-durable : vêtements en coton biologique et fabriqués en Europe, agréés OEKO TEKS ou GOTS

« Pour avoir un vêtements sain, on dit qu’il faut l’avoir lavé au moins 10 fois », constate l’entrepreneuse.

A ce propos, les vêtements proposés proviennent de créateurs spécialisés dans le coton biologique, respectant des normes écologiques, éthiques et sociales pour les travailleurs, pour la planète et surtout pour la peau de votre bébé. Prenons l’exemple de la décoloration pour laquelle aucune substance chimique ou nocive n’est utilisée.

A mesure que le temps avance, l’offre s’enrichit. Pour l’heure, la collection comprend près 1 500 vêtements. La cheffe d’entreprise admet non sans regret qu’il est difficile de trouver des habits en coton biologique dont l’ensemble des étapes de fabrication est réalisée en Europe. Cela étant, Valentine sélectionne avec soin ses fournisseurs qui produisent en France, au Portugal, en Espagne ou encore en Suisse.

Pour aller au bout du concept, sachez que lorsque la pièce est trop usée, elle est donnée à une association ou recyclée. Et si 3 autres entreprise de location de vêtements pour enfants ont ouvert leurs portes en novembre 2018, l’une d’entre elles a fermé depuis et une autre vient d’être rachetée et n’est pas encore en activité réelle​. Valentine se réjouit : « Je suis la seule à faire seulement du bio et du made in France ».

 

Parents et Baby-durable 

A ce jour, les tailles vont du 1 au 36 mois. Même si à terme, l’entrepreneuse aimerait étendre son offre à l’enfant. Valentine revendique donc une offre de vêtements cocooning, apportant douceur, confort et bien-être, pour donner le meilleur à la peau de votre bébé.

« Les parents recherchent des vêtements confortables qualitatifs sans vices cachés. Ils privilégient le confort et la qualité et sont moins rigoureux sur le style « mini adulte » », souligne la fondatrice.

Ainsi, elle n’en oublie pas les parents puisque les pièces sont pratiques à laver et facile à enfiler. Aussi, il s’agit d’un concept totalement libre. A partir de 5 vêtements – 29€ – pour compléter le dressing de votre bébé et jusqu’à 25 vêtements – 139,90€ – pour l’habiller complètement. Une exigence pour Valentine : la gratuité des envois et retours pour le client, via La Poste, pour des raisons de sécurité.

 

Une offre complémentaire

Pour le moment, la mom’entrepreneuse se concentre sur la location de vêtements. Par la suite, elle aimerait formaliser les cartes cadeaux gérées pour l’heure au cas par cas.

Enfin, certaines mamans attachées à quelques pièces dans lesquelles « leur petit bout a fait ses premiers pas » par exemple, sont en demande d’achat. Option qu’elle n’exclue pas de développer.

 

On se donne rendez-vous aux Fashion Green Days les 23 et 24 mai à l’ENSAIT de ROUBAIX.

Billetterie et programme des conférences sur www.fashiongreendays.fr

Propos recueillis et rédaction par Manon HAMON.