Jean-Marc Guillemet était présent lors de l’événement « Fast & Green » organisé par les Fashion Green Days en janvier. L’occasion d’échanger avec lui sur les dernières transformations et innovations chez PETIT BATEAU.

 

Jean-Marc Guillemet évolue au sein du groupe Rocher depuis 20 ans. Notamment en tant que directeur de différents sites de production. Il est depuis mi-2019 le directeur des opérations chez PETIT BATEAU.

jean-marc guillemet petit bateau

Jean-Marc Guillemet, directeur des opérations de PETIT BATEAU

 

PETIT BATEAU : marque française de vêtements et sous-vêtements pour enfants

 

PETIT BATEAU est une maison française iconique fondée en 1893 qui crée, fabrique et distribue des vêtements du bébé à l’adulte. La durabilité de ses produits est ainsi reconnue et référente sur le marché. L’entreprise fait par ailleurs partie des rares survivants du textile en France. Elle possède ses propres outils industriels et logistiques intégrés :

    • l’usine de fabrication (du tricotage à la confection) ;
    • sa plateforme logistique (où transitent 24 millions de produits par an) basée à Troyes, dans l’Aube.

 

C’est ainsi l’un des plus gros employeurs du territoire.

Chaque année, plus de 1000 tonnes de tricots sortent des ateliers troyens.

usine petit bateau troyes

Usine de PETIT BATEAU à Troyes

 

Le marché du textile subit un ralentissement global. En effet, les modes de commercialisation évoluent fortement, notamment avec l’essor du e-commerce et de la 2nd main. La crise sanitaire ne fait qu’accentuer ce contexte et par conséquent l’impact sur la rentabilité des entreprises. Néanmoins, c’est un bon accélérateur d’une transformation devenue inévitable.

Très impliqué début 2020 dans la production de masques, PETIT BATEAU a pu confirmer la valeur de l’engagement humain de ses collaborateurs. En se fédérant avec d’autres acteurs locaux, ils sont aussi confortés dans leur approche collaborative.

Chez PETIT BATEAU, nous sommes convaincus d’avoir des leviers intéressants et importants pour performer (…). Nous avons beaucoup testé pendant cette crise en 2020 et cela a permis de confirmer la pertinence des transformations que nous étions en train de mener.

 

La nécessité de se réinventer pour les entreprises

 

La transformation de l’outil industriel est un grand enjeu pour toutes les entreprises. L’innovation chez PETIT BATEAU peut venir de partout. L’entreprise met ainsi beaucoup d’énergie à favoriser une dynamique de partage et de soutien aux projets.

J’aborde 2021 avec plein d’idées et je suis convaincu que nous aurons fait 10 fois plus en expérimentant que ce qu’on imaginait au début de l’année.

usine extérieur petit bateau troyes

L’usine PETIT BATEAU à Troyes (vue de l’extérieur)

 

Les deux axes prioritaires identifiés par l’entreprise sont :

    • le passage à la digitalisation 4.0 afin d’être plus agile ;
    • la réduction de l’empreinte environnementale (production à la demande, approche circulaire et collaborative).

 

Ces considérations ne sont pas nouvelles pour PETIT BATEAU.

 

La transformation digitale est engagée

 

Elle ambitionne d’optimiser la performance. L’analyse des datas permet ainsi de réduire les coûts d’obtention de la qualité de la matière. Tandis que la mise en place d’outils digitaux simplifie les échanges entre les équipes qui peuvent alors se concentrer sur leur valeur ajoutée métier.

Cette transformation que je mène chez PETIT BATEAU Bateau ne se fait pas en rognant notre ADN qualité et durabilité. Je suis très exigeant.

 

unité de confection petit bateau troyes

L’unité de confection de PETIT BATEAU à Troyes

 

Une conception produits toujours qualitative et durable

Ces vêtements se sont toujours transmis au sein d’une même famille ou cercle proche et sont extrêmement présents sur les circuits de 2nd main.

L’entreprise souhaite donc s’appuyer sur cette force pour construire demain. Le Groupe Rocher est d’ailleurs labellisé « entreprise à mission » depuis 2019.

Ça ne change rien et ça change tout ! (…). Cela nous pousse à être encore meilleurs et à aller plus loin sur nos engagements environnementaux. Cela anime et motive également tous nos collaborateurs. Mais, induit aussi des contraintes supplémentaires que nous envisageons comme des opportunités de transformation des outils industriels et logistiques intégrés et donc, de pérennisation de nos savoir-faire et de nos emplois.

 

Travailler de manière collaborative avec l’éco-système

 

PETIT BATEAU a une approche collaborative qui est un des leviers de l’innovation maison. L’entreprise est engagée dans plusieurs projets sur le territoire national :

    • l’expérimentation de la production à la demande avec TEKYN : l’idée est de tester de nouveaux modes de production pour produire moins mais mieux en s’appuyant sur le site de fabrication de Troyes. Le premier POC (Proof of concept = démonstration de faisabilité) réalisé en 2020 est un succès. La réactivité a permis d’ajuster les styles en fonction des ventes et même de s’adapter au stop & go imposé par le confinement ;
    • l’entreprise est à l’initiative du pôle d’excellence de la maille 4.0 à Troyes lancé en 2020. C’est une démarche territoriale qui vise à réunir les acteurs du textile autour de l’enjeu collaboratif afin de partager demain formation, efforts environnementaux et pourquoi pas outils de production ;
    • une vision circulaire de la production et agile de la chaîne de valeur : elle est membre de la Chaire BALI (Biarritz active lifestyle industry). C’est un programme d’enseignement et de recherche sur les innovations technologiques à venir dans l’industrie de la mode et du textile ;
    • l’usine du futur : membre de la Chaire connected innovation lancée par l’UTT (Université de technologie de Troyes), PETIT BATEAU investit dans les perspectives ouvertes par l’intelligence artificielle et l’industrie 4.0, fondamentales sur les sujets de productivité. Ce type de partenariat recherches a, par exemple, permis de créer un outil unique d’ordonnancement des ateliers de tricotage qui facilite la conservation des savoir-faire dans le temps et la transmission de ce capital entre collaborateurs.

 

C’est un bon exemple de collaboration locale qui aboutit sur du concret innovant. Et pourquoi pas, le partager avec des confrères qui pourraient avoir les mêmes enjeux.

 

Les projets à venir de la marque

 

Pour l’avenir, PETIT BATEAU souhaite maintenir le capl’excellence sur les transformations en cours et structurer son propre circuit de 2nd main et de 3e main.

La vision circulaire démarre à la création. Nos vêtements sont éco-conçus, en réfléchissant aux points favorisant leur recyclabilité (…) comme l’innovation du dors-bien avec zéro bouton pression l’an dernier.

dors-bien sans pression petit bateau

Innovation produit éco-conçu : le dors-bien sans pression

 

Je crois aussi beaucoup à une vision collaborative d’une filière de recyclage. Nous avons intérêt à unir nos forces sur ces enjeux.

 

La véritable ambition consistant à :

transformer l’essai ! Démontrer par l’exemple qu’une entreprise française historique centenaire a réussi à se transformer et à rester un fleuron dans le monde de demain. Que PETIT BATEAU n’est pas une île isolée mais un archipel et que l’approche collaborative facilite la transformation de notre industrie.

 

Retrouvez le replay de la table ronde « Les fabricants avancent à grands pas ! ».

Sophie Guittonneau

Sophie Guittonneau

Direction créative - conception, recherche et développement mode durable

 

Je suis portée par ce qui a du sens dans les défis actuels de notre façon de consommer et de produire.