Laure Babin est la créatrice de la marque Zèta Shoes. Il s’agit de la première basket mixte stylée, à base de matières 100 % recyclées ou naturelles. Le raisin entre autres : recyclable et made in Europe. Tous les porteurs de projet rêveraient de connaître le même succès. Rendez-vous aux Fashion Green Days online Green Commerce pour en savoir plus.

 

Zèta-Shoes : un record enregistré sur la plateforme Ulule

 

    • Un objectif initiale de 100 paire à livrer pour décembre 2020, voire janvier 2021.
    • 2 683 commandes de sneakers.
    • Zéro déchet.

 

Laure a 23 ans et est originaire de la région Nantaise. Depuis le démarrage de ses études post-bac, elle est installée à Bordeaux. La jeune entrepreneuse, qui poursuit son Master en ‘’business development’’, a toujours favorisé sa vie à la campagne et est très proche de la nature. Consciente de l’impact de ses gestes au quotidien (tri et de recyclage), elle avoue pourtant avoir tardivement réagit en matière de consommation mode.

 

fondatrice zeta shoes laure babin

Laure Babin, la fondatrice de Zèta Shoes

 

Ainsi, face au désastre écologique croissant de la filière mode & accessoires, Laure mène depuis plusieurs années, une réflexion de fond. Une réflexion engageante pour développer son projet entrepreneurial.

 

Au-delà de l’envie de porter un projet, comment faire pour que celui-ci offre de réels engagements pour la préservation des ressources naturelles de la planète ? Comment faire pour qu’il ait un impact limité en termes de pollution, de gaspillage ?

Quelle nouvelle promesse pour le marché mode & accessoires ?

 

S’inscrire dans une démarche d’économie circulaire a été le fil rouge du projet Zèta Shoes.

Après quelques analyses de marché (matières, conditions de fabrication, production en Asie*), une évidence s’impose à elle. La basket / sneaker a révolutionné le marché de la chaussure avec 15 milliards de paires produites pour l’année 2019 seulement. Mais à quel prix ?

Laure n’a jamais été aussi claire dans la définition de son cahier des charges. Les 3 points principaux sont donc les suivants :

    • limiter l’impact polluant de la production de ces sneakers grâce à une composition raisonnée mais toujours stylée ;
    • engager une production et fabrication à dimension humaine. Elle veut connaître les manufacturiers avec lesquels elle travaille (localisation, conditions de travail…) ;
    • penser la fin de vie de la basket : à minima leur offrir une seconde vie. Au cours de cette étape interviendra alors GEBTEX, partenaire de recyclage, basé en Normandie.

 

Les principales étapes de réalisation du projet Zèta Shoes

 

Tout s’enchaine rapidement de janvier à juin 2020. 6 mois pour donner naissance à une première basket zéro déchet. La période de confinement s’avère finalement favorable, même si les déplacements sont plus compliqués pour rencontrer les artisans.

 

Sourcer les matières premières

 

Ces matières sont indispensables à la réalisation du produit. Elles doivent respecter le cahier des charges initial :

    • en matières recyclées et recyclables,
    • vegan,
    • fabriquées dans des pays limitrophes à la France.

 

La promesse zéro déchet se cache derrière un fruit : le raisin.

En tant que porteuse de projet, elle a découvert en Italie, dans la région de Milan, un matériau réalisé à partir de résidus de raisins. Amalgamé à d’autres matières naturelles, il permet d’obtenir une peau végétale résistante. La semelle est quant à elle en liège recyclé. Les doublures et lacets en plastique recyclé, repêché en mer Méditerranée. Et pour les finitions : latex et colle recyclés.

 

Rencontrer avec la manufacture au Portugal

 

Le 2nd point marquant de cette aventure, c’est évidemment la rencontre avec l’atelier de fabrication situé à Porto. Ce sont 20 personnes qui travaillent ensemble, en famille pour la plupart. Le travail de la matière est finement réalisé et l’assemblage est manuel. Ces aspects apparaissent comme primordial pour Laure.

 

Valider le prototype Alpha

 

Reste la phase de prototypage d’Alpha qui est le nom symbolique du premier modèle. En parallèle de la validation des normes ISO, s’enclenche alors des tas d’allers-retours.

Fin juin tout est validé ! Le projet est pré-commercialisé avec 1 modèle mixte, 5 coloris et 12 tailles.

 

 Lancer la campagne Ulule

 

La campagne Ulule donne le ton. La marque passe de 1 000 à 10 000 abonnés sur Instagram en moins de 6 mois. 2 683 commandes au final, une performance record !

Passée la surprise, Laure s’attèle alors à lancer et superviser la production toujours en cours, au moment où nous échangeons.

Pas de stratégie particulière, mais deux valeurs qui guideront ce projet de bout en bout : authenticité et transparence. Au quotidien, ceci se traduit par le fait de toujours dire les choses, faire état des difficultés rencontrées, échanger sur les alternatives matières…

Développer une basket mixte stylée est un projet ambitieux. En effet, on sait que les pieds des hommes et femmes sont différents : longueur / largeur, coup de pied, empeigne, placement des doigts de pied… Le concept créatif et stylistique est donc compliqué à la base.

 

Zèta Shoes intègre un incubateur étudiant

 

Intégrer un incubateur étudiant s’avère être un véritable coup d’accélérateur. La jeune entreprise a d’ailleurs obtenu le 1er prix !

Les médias locaux, comme France 3, prennent vite le relai pour faire connaitre ce projet au niveau de la région bordelaise. Laure n’a même pas eu le temps d’envoyer son dossier de presse, que le bouche-à-oreille avait déjà fait le travail.

La prochaine étape reste d’assurer les livraisons dans les meilleurs délais et conditions.

 

La réflexion du projet sur le long terme

 

Le développement d’une collection permanente est en cours d’étude. Dans le même temps, Zèta Shoes ne délaisse pas pour autant sa communauté puisqu’une basket est entrain d’être co-créée.

Aussi, la marque est actuellement en contact avec un vigneron bordelais. L’objectif ? Intégrer du marc de raisin français. La jeune femme souhaite profiter des Fashion Green Days pour lancer un appel aux manufacturiers, et autres artisans français qui souhaiteraient rejoindre l’aventure Zèta Shoes.

 

Retrouvez Laure le vendredi 20 Novembre à 14h pour les Fashion Green Days online Green commerce. Pour s’inscrire, c’est ICI !

 

* L’Asie représente pour 95 % de la production mondiale

 

Emmanuelle Bresson

Emmanuelle Bresson

Education mentoring & Retail marketing, communication consulting

 
# CURIOSITÉ : développer la culture sectorielle et environnementale des publics apprenants
# ENVIE : favoriser les pédagogies multi-modales et numériques tout en sobriété
# ÉMERVEILLEMENT : contribuer au développement marketing de projets mode, à sensibilité durable
Partager cet article sur :