“Le futur dépend de ce que nous faisons aujourd’hui” Gandhi

Consciences de Mode : déployer une mode en harmonie avec l’humain

Il nous est désormais impossible de nier les conséquences dramatiques de la mode sur l’écosystème. Il apparait donc comme impératif de se réunir et de proposer des solutions pour une mode plus responsable

C’est ce que Laëtitia Hugé, Stéphane Piot, Liya Korjova et Leopolda Contaux-Bellina ont fait ! Réunis, ils mettent à profit leurs compétences, expériences et convictions, sous une même bannière.

Consciences de Mode défend 3 objectifs pour “un lendemain lumineux” :

  • Approfondir une réflexion au sein des organisations pour répondre concrètement à leurs problématiques ;
  • Explorer le territoire de la mode et ses confins à travers des regards croisés pluridisciplinaires, en mettant en place des expériences inédites ;
  • Accompagner dans la quête de sens entrepreneurial pour aider à mettre en place une démarche sincère et cohérente pour une mode et un monde meilleurs.

…pour une conscience active !

Au fil de leurs podcasts, le collectif s’attarde sur des sujets centraux et pas des moindres. Comment la mode envisage l’après Covid-19 ?

En parallèle, Consciences de Mode a mené une enquête auprès des professionnels du secteur pour restituer plus finement les résultats.

Les membres fondateurs : un collectif d’experts en mode éco-responsable

PANDO : remettre du sens dans la mode

pando logo

D’un côté, Laëtitia Hugé et de l’autre, Stéphane Piot.

La première, après avoir dirigé un bureau de liaison dans la mode au Bangladesh, a rejoint le leader mondial de découpe textile Lectra au service commercial puis marketing produit. Le second, tantôt Directeur, entrepreneur et enseignant à l’IFM, est doté d’une double compétence en distribution et en marketing pour le compte de marques de luxe.

Naturellement complémentaires, les deux amis co-fondent PANDO en 2020.

PANDO est une société de conseil en mode éco-responsable. En latin, cela signifie « je m’étends », en référence à la plus veille forêt, pourvue d’un système racinaire unique. Ce nom fait écho au projet, qui accompagne les acteurs de la mode vers une activité plus vertueuse.

Artek Ermitage : l’économie régénérative

logo artek ermitage

Liya Korjova est issue d’une famille russe de couturier. En parallèle, elle dispose de plus de 20 ans d’expérience dans la mode, en tant qu’agent exclusif de marques de luxe (Lanvin, Céline…).

Baignée dans le milieu de la mode et du textile, elle prend conscience de l’impact néfaste de son métier sur l’environnement et décide de faire partie du changement.

Après s’être formée à Cambridge Institue of Sustainable Leadership, elle fonde Artek Ermitage. Par ce biais, elle accompagne des institutions et marques de mode vers une meilleure démarche RSE et éco-design, grâce à des méthodes et outils disruptifs.

SED NOVE Studio : reconnecter le cerveau et la main

logo sed nove studio

Leopolda Contaux-Bellina est diplômée de King’s College London en Économie Politique Internationale.

Après le succès de son propre label de maroquinerie, elle décide de se lancer dans un studio d’innovation pour l’économie circulaire et l’éco-conception dans la filière cuir. Elle développe alors, avec son associée, une technique d’assemblage du cuir sans fil ni couture qui élimine tout consommable et répond à la question du traitement des matières en fin de vie.

La mission de SED NOVE Studio est donc d’accompagner les entreprises de mode et du luxe dans la revalorisation de leurs stocks dormants de cuir. Autrement dit, des projets où le geste matérialise le changement.

 

Retrouvez Consciences de Mode le jeudi 19 novembre à 15h00. Inscrivez-vous aux conférences en ligne !

 

Imane Azahoum

Imane Azahoum

Étudiante à l’EFAP, École de Communication

« Dans la vie il n’y a pas de solutions, il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent. »

D’Antoine de Saint-Exupéry

Il est nécessaire pour notre futur d’être « une force en marche ».

Partager cet article sur :