Madame Lirette ou Elodie, une femme de 37 ans, 2 enfants, libre, humble, curieuse, authentique, audacieuse qui aime se dépasser.

Madame Lirette c’est un clin d’œil à son papa Gilbert, expert de la récup’ et à sa mamie Lucienne, lingère de métier qui lui a transmis son amour des draps, des tissus et son goût pour l’upcycling.

 

 

Après avoir exercé pendant 10 ans le métiers de Chef de projet Marketing à Paris, elle est aujourd’hui Recycleuse Textile, Tisserande, Couturière, Styliste, Modéliste, Entrepreneur … en Provence.  

A travers sa marque Madame Lirette, milite au quotidien pour la seconde vie des textiles, pour une mode durable et responsable aux antipodes de la Fast Fashion.

 

Une collection d’accessoires tissés à partir de textiles recyclés… mais au fait, c’est quoi la lirette?

La liretteest par définition un tissu réalisé par tissage de bandes de tissu, généralement usagées. C’est une technique ancestrale de récupération des textiles usagés née au milieu du XVI ème siècle chez les paysans qui recyclaient leurs vieux draps ou vêtements pour parer au manque de coton et de tissu. Ils les transformaient en couvertures, tapis.

Madame Lirette remet au goût du jour le tissage de la lirette, de façon contemporaine. Elle associe des fils décoratifs, mixe les couleurs, les matières, les imprimés. Elle tisse au hasard de ses collectes. Ses accessoires sont fabriqués à la main à partir de lirettes tissées une part une et toutes différentes. C’est, sans doute la magie de ses créations !

 

En coulisse, Madame Lirette nous dévoile, en toute transparence ses secrets de fabrication, car pour elle c’est la base d’une bonne relation client.

L’histoire démarre toujours par un DON…un don d’un/une amie, d’un/ d’une voisine, d’un/d’une connaissance, d’un membre de la famille ou même d’un inconnu mais qui est la connaissance de la connaissance. Un peu comme une communauté de donneurs responsables, très contents de faire un geste pour la planète.

La première chose à faire, c’est le LAVAGE. Madame Lirette lave tous les draps collectés en cycle coton à 60° en machine et les sèche à l’air libre au mistral de Provence !

Puis vient le moment du déchirage… Dans un drap, on fait plusieurs encoches de quelques centimètres. On attrape chaque petit bout de lirette et on déchire énergiquement !

Le déchirage en lirette casse les motifs des tissus, il ne reste plus que des points de couleurs. Le drap est comme ressuscité, il n’est plus associé à une époque, à un style mais considéré comme une palette graphique. 

Les étapes suivantes sont la préparation des lirettes auxquelles il faut retirer les surplus de fils, le choix des couleurs, des matières qui vont s’associer, le montage du métier à tisser et afin… le Tissage. La navette passe de droite à gauche, on rabat le peigne, la navette passe de gauche à droite, on rabat le peigne, la navette repasse de droite à gauche, on rabat le peigne et ainsi de suite.  

Enfin, la magie opère une nouvelle étoffe renaît!…

Et la lirette se transforme en création de mode ou de déco grâce à l’imagination et aux mains experte de Madame Lirette…

Comme une designer textile, Madame Lirette crée sa matière  » l’étoffe tissée  » puis la décline sur les différents modèles de sa collection suivant ses envies. Les créations s’expriment sur un style chic, éthnique, bohème, que des intemporels, persuadée, comme Yves Saint Laurent que “la mode passe et le style reste”.