Les Fashion Green Days online Green Commerce” recevront le pôle de compétitivité français EuraMaterials. Rencontre avec Frédéric Merle, en charge de son développement depuis 2015.

 

Quel est votre rôle au sein d’EuraMaterials ?

 

EuraMaterials est un pôle de compétitivité français cofinancé, par l’Etat et ses adhérents, qui regroupe environ 250 partenaires. Ces partenaires sont issus de nombreux secteurs d’activité : entreprises, centres de recherches (universités, laboratoires) ou centres techniques. C’est la fusion de deux ex-pôles : Matikem (chimie verte, éco-matériaux, plastiques végétaux) et Up-tex (recherche dans le domaine textile). Le pôle est au service des industries de transformation des matériaux. Le but est d’ailleurs de favoriser les collaborations et de fédérer un réseau au profit de l’innovation des process en France.

 

euramaterials frederic merle

Frédéric Merle, chargé de développement chez EuraMaterials

 

J’assume l’animation du pôle, le suivi du recrutement des adhérents et des initiatives.

Nous montons des projets avec les partenaires. Nous participons aussi à des projets d’envergure nationale ou européenne afin de les amener à innover et améliorer leur compétitivité. L’idée est de faire progresser l’état de la recherche sur les matériaux (carton, verre et plastiques). Par exemple, je suis très impliqué sur la problématique des plastiques à usage unique pétrosourcés.

 

Justement, environ 8 millions de tonnes de plastiques se déversent chaque année dans les océans. Du fait de son impact néfaste sur l’environnement, la biodiversité et la santé humaine, le sujet de ces plastiques pétrosourcés devient plus qu’urgente à traiter…

Qu’en est-il des enjeux actuels ?

 

Nous devons faire face à une grosse problématique : l’impact écologique de l’activité industrielle, transversal à tous les secteurs d’activités, et ses conséquences sur la pollution marine.

Pour ce faire, nous conduisons des projets qui prennent en considération la question de fin de vie des emballages. Les ambitions de recyclabilité, compostabilité et biodégradabilité sont les enjeux majeurs pour les industriels et l’environnement.

Ce sujet est d’ores et déjà fortement réglementé. EuraMaterials est partenaire de plusieurs projets européens autour du développement de matériaux biosourcés et biodégradables, pour remplacer les plastiques traditionnels. Nous travaillons aussi sur la fonctionnalisation des emballages dans le but de les rendre plus efficaces et plus facilement recyclables.

selection materiaux fin de vie

La sélection des matériaux

 

Le plastique a envahi nos vies et les commerces, existe-t-il des matériaux qui pourraient le remplacer ?

 

Le sujet est complexe. Ce qu’il faut comprendre c’est que nous sommes dans une sorte de cisaille entre notre besoin de plastique et l’environnement. D’un côté, il remplit les fonctions essentielles de protection et de l’autre, c’est un déchet très difficile à traiter.

A ce jour, il n’existe pas de proposition biosourcée et biodégradable qui réponde aux besoins de performance comme les plastiques traditionnels. Il existe des solutions avec un mélange d’origine végétale à 50 % et d’origine pétrosourcée biodégradable. Par ailleurs, il y a des alternatives possibles comme des cintres, fabriqués à partir de déchets de coquilles d’huîtres ou de noix, qui sont biodégradables.

 

Pour limiter la présence de plastique, quels conseils donneriez-vous aux industriels / commerces ?

 

Nous pourrions recommander de privilégier des plastiques monorésine et recyclables et de se préparer à demain.

“Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas”

Pour que des solutions se développent, une implication du consommateur est indispensable. Le pouvoir du citoyen est l’achat responsable. Les marques ont aussi leur rôle à jouer en communiquant sur ces sujets pour informer et en proposant des choses qualitatives et réutilisables. Plus le volume de demande sera important, plus les propositions seront prises en compte et plus, il y aura de l’action.

 

Quelles sont les tendances à venir et l’actualité d’EuraMaterials?


Des initiatives alternatives de matières biosourcées (issues de déchets d’autres industries) qui se suffisent à elles-mêmes sont actuellement en cours de développement.
Chez EuraMaterials, nous avons notamment deux projets en cours au niveau européen. Le premier vise à établir une nouvelle chaîne de valeur pour les bioplastiques. Le second, qui s’inscrit dans l’économie circulaire, facilite l’accès aux emballages innovants et éco-conçus afin de réduire significativement les déchets et la question de leur gestion en fin de vie.

 

Retrouvez Frédéric pour un talk passionnant sur les plastiques, et les solutions alternatives à venir, lors des Fashion Green Days online “Green Commerce” le vendredi 20 novembre à 16h10. Pour vous inscrire, c’est par ICI

Sophie Guittonneau

Sophie Guittonneau

Styliste / conception, recherche et développement mode durable

 

Je suis portée par ce qui a du sens dans les défis actuels de notre façon de consommer et de produire.

Partager cet article sur :