Alix Pollet et Alix Salmon étaient présentes lors de la dernière édition des Fashion Green Days « Ces actes qui changent tout ». Elles nous parlent de Safilin, une entreprise familiale depuis 1778, au cœur de la culture du lin.

 

Qui êtes-vous ? Pouvez-vous nous parler de Safilin ?  

Bonjour, je suis Alix Pollet, directrice de la BU marque chez Safilin. Et moi, Alix Salmon, category manager.

Venant toutes les deux du domaine textile, nous sommes vraiment heureuses de pouvoir perpétuer la tradition. Née en 1778 dans le nord de la France, Safilin est une filature de lin. Aussi, il s’agit d’une entreprise familiale, détenue par la famille Salmon, depuis plus de 8 générations.

Initialement, nos usines étaient situées dans les Haut de France. Suite à la crise textile des années 1990, nous avons fait le choix de partir en Pologne, pays à forte tradition linière. A ce jour, nous avons deux usines en propre :

    • une filature au mouillé, située à Szczytno ;
    • une filature au sec, située à Milakowo, dans la région des grands lacs.

 

Nous sommes très fiers de pouvoir dire que Safilin est 100 % européen. En effet, nos fibres de lin viennent à 95 % de France et 5 % de Belgique et des Pays-Bas. Saison après saison, un des points essentiels de notre métier est bien entendu de s’assurer de la traçabilité, la qualité et la proximité de nos fibres. Nous sommes d’ailleurs certifiés MASTER OF LINEN : un certificat délivré par la CELC, qui garantit une provenance 100 % européenne.

 

Qu’est-ce qu’une filature ?

La filature est l’outil qui permet de transformer la fibre de lin en fil. Chez Safilin, nous avons donc deux manières de filer :

    • la filature au sec : elle permet de faire des fils plus épais pour le marché de l’ameublement (canapé, fauteuil et rideaux) ;
    • la filature au mouillée : elle permet de faire des fils plus fins et réguliers pour le marché de l’habillement et du linge de maison (chemise, robe et drap).

 

 

safilin peignage lin

Le peignage : convertir le lin teillé en ruban peigné

 

Pouvez-vous nous parler de l’intérêt de la fibre de lin ?

Le lin est la seule matière 100 % éco-responsable, naturelle et végane. Fortement dépendante des conditions météorologiques, 95 % de la production mondiale est cultivée dans une zone géographique définie, où le climat est le plus propice.

 

Assez méconnue, cette plante représente moins de 1 % de la production mondiale des produits finis. Voilà pourquoi, il est important de la mettre en avant et d’en expliquer ses propriétés (éco-responsabilité et usages multiples).

 

Et votre projet Linen Marker ?  

Bien que la France soit le premier pays cultivateur de lin, 80 % de la récolte part en Asie. Là-bas, elle y est transformée pour finalement revenir en France, en tant que fil, tissu ou produit fini. Vient alors la question de la traçabilité… En tant qu’acteur historique du lin, nous avons donc naturellement décidé de mettre en place le projet Linen Maker

 

Linen Maker est une solution clé en main. Elle permet aux marques de pouvoir accéder à un sourcing local, traçable et au juste prix quelle que soit la demande. Grâce à notre fine connaissance du monde du lin, nous sourçons les meilleurs acteurs de la filière : tisseurs, tricoteurs, ennoblisseurs, teinturiers et confectionneurs européens et français. Le but est de proposer un produit en lin, de qualité et durable.

 

Nous proposons également des formations et un accompagnement marketing sur le lin, sa culture et sa transformation si les entreprises en expriment le besoin.

 

safilin bobinage lin

Le bobinage : les outils de production sont équipés des dernières technologies de détection et d’épuration des défauts

 

Quels sont pour vous les actes qui réduisent les impacts de l’industrie de la mode et qui contribuent à rééquilibrer l’écosystème ?  

 

Premièrement, l’utilisation de matières naturelles tracées permet de réduire notre impact sur la planète. Nous savons que les matières plastiques rejettent des micros-particules, il est donc important d’utiliser des matières naturelles qui ont été cultivées dans le respect du cycle naturel, de l’humain et de l’animal. Cultivée en Europe, de Caen à Amsterdam, le lin est donc la matière la plus éco-responsable qui soit. Sa culture ne demande pas d’eau et très peu de pesticide ! Sa transformation est mécanique et nous trouvons des spécialistes du lin partout en Europe.

 

Deuxièmement : consommer moins mais mieux. Nous portons seulement 30 % de notre garde robe, ce qui signifie que 70 % de nos habits restent dans le placard ou sont déposés en relais. Le souci c’est que nous observons une nette diminution de la qualité des habits, ce qui empêche leur recyclabilité et donc crée de la pollution.

 

Pour finir, consommer plus local et dans le respect des travailleurs du textile afin de permettre à chacun d’avoir un niveau de vie respectable. Il n’est pas possible d’acheter un tee-shirt en coton à 3 € sans qu’au moins une personne dans le monde n’ait pas été lésée et sans qu’il y ait de dégât sur notre écosystème. Que ce soit pour la culture de matière, sa transformation ou son transport.

 

Pourquoi soutenez-vous les Fashion Green Days ?

Nous sommes venus aux Fashion Green Days l’année dernière, en tant que visiteur. C’est très intéressant d’avoir un salon, dans le Nord, qui s’intéresse à tout ce qui est éco-responsable. Sujet qui a toujours été au cœur de nos préoccupations chez Safilin. Nous mettons donc tout en œuvre au sein de nos usines et de notre siège pour laisser le moins d’empreinte carbone possible lors de la transformation de la fibre en fil.

Pour cette raison, nous trouvons important de soutenir des actions comme les Fashion Green Days.

 

Alix Pollet était présente durant la troisième édition des Fashion Green Days “Ces actes qui changent tout” sur l’atelier “ Le parcours du lin”. Pour voir en replay les ateliers professionnels, inscrivez-vous ICI

Elle est aussi intervenu sur la table ronde au sujet des matières d’avenir, vous pouvez le revoir ainsi que les autres conférences en vous inscrivant ICI

 

Audrey

Audrey

Collaboratrice événementiel sur Fashion Green Days

 

Je m’appelle Audrey, je suis actuellement étudiante à l’Edhec Business School, spécialisée en marketing. Passionnée depuis toujours par la mode, j’adore customiser et broder mes vêtements. Je suis actuellement investie dans différents projets événementiels qui contribuent à l’avancement de la mode éthique et responsable.

Partager cet article sur :